Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Chronosquad 4 - Concerto en la mineur pour timbales et grosses têtes

Voici la fin de cette brique de 4 x 250 pages. Les belles promesses entrevues lors des trois précédents albums sont-elles rencontrées dans ce final?

Pour rappel, Chronosquad est l'histoire de notre monde où les voyages dans le temps sont possibles mais pour les touristes. Une envie de voir comment c'était l'Allemagne à la fin des années 30 ou la Rome des empereurs? Bien entendu cela amène dérive (prendre des selfies avec une population maya, bonjour le complexe temporel). Mais surtout une organisation a priori anarchiste a réussi à développer son système de voyage dans le temps a son propre intérêt avec une moindre attention apportée aux risques.

Les Chronosquads sont les équipes chargées de résoudre les problèmes qui peuvent se présenter suite à ces anachronismes et plus principalement par cette équipe d'anarchistes.

Les premiers albums étaient délicieux. Tout d'abord, la découverte pour nous lecteurs de l'idée de voyage dans le temps en tant que touriste (le tableau type aéroport de toutes les destinations des vols avec leur timing mais aussi leur date d'arrivée dans le temps est succulent). Le dessin est également très bon. Au style personnel (ne ressemblant donc à rien d'autre), il est à la fois BD, beau, fouillé et parfois envoûtant. Définitivement un dessinateur à suivre.

L'histoire est également menée tambour battant. Les époques visitées n'ayant rien à voir entre elles, il est amusant de voir les mêmes protagonistes dans des habits et des environnements complètement différents et on en apprend progressivement plus en plus sur les différents protagonistes (même sur Léonard de Vinci).

Toutefois ce dernier volume est particulièrement dense. Les conclusions de certaines intrigues sont nombreuses et certaines sont obscures voire auraient nécessité un cinquième album pour que l'on puisse digérer la chose. Je pense notamment aux géants, bien humains, qui ont une raison bien matérielles d'exister mais au final, il n'y a pas vraiment de raison du pourquoi ils existent ni du comment si ce n'est une sorte de processus auquel on est censé croire. Ce procédé étant relativement concret et peu fantastique, on a des difficultés à y croire.

Bref, de par son contenu, cet album me laisse un peu sur ma faim et me laisse un sentiment mitigé. Les choses s'expliquent mais je n'y crois qu'à moitié et tout se bouscule. Pour sûr, une expérience de lecture à nulle autre pareille.

Pour les perfectionnistes qui veulent tout savoir, c'est par ici.

Legof

Catégories : 3 - Ah, bon, oui, Action, Delcourt, Fantastique, Humour 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.