Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Forçats - Tome 1 & 2

Le bagne à Cayenne, c'est loin, très loin. Un océan nous sépare et l'impunité d'état pourrait y régner. Et puis, comme de bien entendu, il y a un journaliste (Albert Londres pour ne pas le nommer) qui se sent obligé d'y fourrer son nez et d'y mettre son grain de sel.

Le pitch est ainsi posé et se base sur une histoire vraie. Un pauvre hère, nommé Dieudonné, se retrouve accusé d'être un membre de la bande à Bonnot dans les années 10 à Paris. Ce serait lui qui aurait tiré volontairement sur deux personnes en tuant une. Bien qu'il soit vaguement anarchiste, il se dit innocent. Ni une, ni deux, le pays a besoin d'un exemple. Hop, grosse sentence, direction le bagne. Quelques années plus tard, Albert Londres s'y rend et trouvera en Dieudonné (celui de l'histoire, pas le nôtre de maintenant) un homme cultivé et droit qui sera son confident et lui ouvrira les portes du bagne pour avoir ses sources d'information.

Le premier album nous dépeint l'ambiance du bagne. Et force est de reconnaître que sans jamais nous écoeurer à l'outrance (et donc sans verser dans le sensationnalisme facile) les auteurs arrivent magistralement à nous rendre soulagés d'être dans notre petit deux pièces sans ambition plutôt qu'à Cayenne, dans ce bagne avec ses propres règles.

La narration est moderne, prenante et juste. Le dessin supporte magnifiquement le propos. Bedouel (l'Or et le Sang) a gardé son style mais la mise en couleurs a changé. Il n'y a toujours aucun dégradé de noir. Ce qui doit être noir est noir profond. Et il y a de plus en plus de choses noires dans son dessin (les contours des yeux, les ombres de plus en plus grandes mais magnifiques,...). Cela renforce peut-être l'effet dramatique (surtout à l'intérieur du bagne) mais cela donne surtout un style très personnel, peut-être un peu abrupt mais qui me plaît énormément.

Le deuxième album raconte le combat d'Albert Londres afin de revoir le procès de Dieudonné pour l'innocenter et l'album nous raconte aussi la dernière tentative d'évasion de Dieudonné, à cheval entre Paris et la Guyane donc. Cet album est plus coloré (bizarrement surtout à Paris). Cet album est aussi un beau témoignage de ce qu'est la justice. Ce qui est juste triomphe toujours mais, cela prend du temps, parfois le temps d'une vie et être innocent quand on a été accusé peut vous miner la vie.

Forçats est une belle découverte pour des auteurs pas si connus et pour un nouvel éditeur à la ligne éditoriale décidément intéressante.

Toutes les infos ici

Legof

Catégories : 2 - Ca sort du lot, Historique, Les Arènes BD 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.