Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

XIII Mystery - Jonathan Fly

XIII Mystery semble avant tout être un coup marketing. XIII, c'est connu, ça fait vendre. La série principale s'essouffle (ou du moins ne veut pas s'arrêter). Hop, lançons une série parallèle avec des auteurs pas mal du tout et à chaque fois différents (comme ça on peut avoir une périodicité de sortie plus élevée et... bingo!). Bon, ça c'est que je pensais avant de lire le premier volume... qui fût en fait très convaincant. Et certains des suivants également. Que nous vaut ce "Jonathan Fly" du coup?

Bon, je dois dire que j'aurais du mal à vous placer dans les moindres détails le cadre de cette histoire dans la saga XIII. Mais en gros, Jonathan Fly est le père de XIII qui disparaîtra dans l'incendie inopiné de sa maison. Par contre, on voit au début de cet album une dame apparaître (maman Audrey). Et là, je dois dire que je cale et ne vois plus très bien de qui il s'agit mais cela n'est pas critique pour comprendre l'histoire.

Mais on en arrive là à la difficulté de cette série XIII Mystery. Elle s'adresse au grand public (marketing oblige, vous vous rappelez?) mais en même temps, les scénaristes doivent faire preuve d'une bonne dose de créativité afin de créer une histoire qui tiennent la route en elle-même mais surtout qui tienne la route dans le cadre de la saga XIII. Et, par exemple dans cet album-ci, Brunschwig est resté très proche de l'intrigue générale. Bravo pour le travail nécessaire à cela mais quand on n'est pas un aficionado acharné de la série, cela donne un sentiment bizarre difficilement explicable. On sent que ça tient la route mais on a l'impression qu'on découvre un à-côté de la série principale plus qu'une histoire complètement à part ayant comme personnage principal un personnage secondaire de la série principale (vous suivez?). J'ai du coup le sentiment d'une redite, d'une histoire pas nécessaire là où en réalité on en apprend beaucoup sur l'intrigue principale de XIII. Pour moi Brunschwig est un des meilleurs scénaristes en activité mais je n'ai pas été emballé par cette histoire.

Au dessin nous avons Taduc dont j'appréciais énormément le graphisme (fait de réalisme et d'un côté bandes dessinées) qu'on a déjà pu voir dans la très bonne série Chinaman. Et c'est peu de dire que le dessin nous rappelle celui de Vance tout en étant différent. Réaliste à souhait encore une fois, les décors sont variés et très travaillés, sans doute plus que chez Vance et ces fameuses cases où on voit le personnage et en arrière-plan... rien, juste une couleur unie.

Au final, cet album me laisse un sentiment mitigé, peut-être d'autant plus que j'en attendais beaucoup vu le couple d'auteur. Toutefois, de ce que j'ai pu voir ici et là sur d'autres sites, les critiques sont plutôt bonnes. Sans doute quelque chose m'a-t-il échappé et une deuxième lecture d'ici quelque temps m'apportera la lumière.

Toutes les infos, ici

Legof

Catégories : 3 - Ah, bon, oui, Dargaud, Thriller 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.